Jules va à la "crèche"

Publié le par lespofsauxus

On vous avait dit que Jules allait aller chez Nancy (A la recherche d’une solution de garde). Effectivement, cela fait maintenant 3 mois qu’il y va tous les jours de la semaine, de 9h30 à 17h30.

 

Son adaptation s’est très bien passé et a été très rapide : le premier jour, il n’y est allé que le matin, Marie l'a récupéré après le repas de midi. Nancy a dit qu’il s’intégrait très bien. On l'a donc récupéré après l’heure de la sieste le lendemain. Résultat : il avait dormi 40 minutes ! (Alors qu'à la maison, il ne fait plus de sieste depuis qu'on est arrivés ici). Donc, dès le troisième jour, Jules a fait une journée complète.

 

Jules s’est fait très vite des copains : il y a Michele, l’italien de 2 ans, Adina, la petite israelienne de 2 ans aussi, Nora, la Franco-Costaricienne de 2 ans et demi et Penny, le bébé de 7 mois. Ces enfants ne sont chez Nancy qu’à temps partiel, quelques journées ou demi-journées par semaine car leur maman ne travaille pas. D’autres enfants, les « grands » sont là tous les jours après l’école, il y a Gwen, Natalia, Lucas, Zackari et Rachel, la fille adoptive de Nancy. Jules apprécie particulièrement d’aller chercher les « grands » à l’école et de jouer dans la cour avec eux.

 

Au début, Adina était celle qui passait le plus de temps chez Nancy, Jules en parlait beaucoup. Un jour, ils se sont pris dans les bras l’un de l’autre, Adina chantait « I love you, you love me… » et Jules répétait « I love you… ». Mignon !

Puis, Nora a commencé à venir chez Nancy à plein temps, car sa maman a trouvé un travail. Comme en plus Nora parle français, les deux deviennent vite amis, même si, d’après Nancy, ils ne jouent que très peu en français.

 

Nora est un peu plus vieille que Jules et a commencé l’apprentissage de la propreté chez Nancy, du coup, Jules l’a naturellement suivie, et va régulièrement aux toilettes chez Nancy. Il est très fier d’enlever son pantalon et sa couche-culotte, et de faire comme les grands. Malheureusement, à la maison, c’est une autre histoire, il refuse catégoriquement d’aller sur le pot et réclame des couches « de bébé ».

 

Les journées chez Nancy sont bien remplies, elle a toujours plein d’activités à leur proposer. Bien sur, il y a les dessins, les chansons, et les montagnes de jouets partout dans sa maison, mais il y a aussi des ateliers pâtisserie, quand un des enfants fête son anniversaire, la préparation d’un cadeau pour la fête des mères ou des pères, la peinture sur oeuf dur pour Pâques...

 

dessinJules2-copie-1.JPG

 

Elle les emmène aussi souvent se promener : ils sont allés deux fois à la plage, visiter un aquarium, voir passer les trains à la gare… Lorsque sa fille, Rachel, a fait un spectacle à l’école, elle a emmené tous les petits la voir. Et puis, il y a les sorties régulières : le lundi après-midi, il y a la bibliothèque en hiver, remplacée par le cour de tennis dès l’arrivée des beaux jours (les grands ont des leçons de tennis, et les petits jouent librement sur un cour libre).

 

Et à la belle saison aussi, il y a la piscine, deux après-midi par semaine. Quand Nancy nous a annoncé qu’ils allaient aller à la piscine, on était sceptiques : Jules n’aime pas l’eau, il n’a jamais voulu aller dans une piscine avec nous. Et donc, quand Nancy a dit qu’on pouvait faire donner des leçons de natation à Jules pour $10 de plus par semaine, on a d’abord attendu de voir comment Jules allait réagir dans la piscine. Et puis, après la première séance, Nancy nous a dit que Jules était prêt pour les leçons : il s’est très bien amusé dans l’eau, a sauté dans la piscine, bref, un vrai petit poisson !

 

 


 

 

 

Malheureusement, la piscine où Nancy emmenait les enfants avec un abonnement « familial » a fini par lui refuser l'accès en disant que c'était réservé au vraies familles et que les enfants n'étaient pas les siens. Nancy était un peu dépitée car elle n'a jamais prétendu le contraire et allait dans cette piscine de cette façon depuis plusieurs années. Dès la fin de l'année scolaire, ils pourront aller dans une autre piscine, appartenant à une école. En attendant, dès qu'il fait beau, ils peuvent patauger dans la piscine gonflable dans le jardin de Nancy.

 

Nos voisins aussi ont une piscine gonflable et Jules s'y amuse avec les enfants du quartier.

 


 

Publié dans Jules

Commenter cet article