La (presque) sortie en famille

Publié le par Seb et Marie

Samedi nous décidons de faire une sortie en famille. Ce n'est pas facile avec un petit gars de deux ans mais beaucoup de choses se font en famille ici, alors pourquoi pas ?

 

Quoi de plus typiquement américain qu'un Bowling ? Nous faisons une petite recherche sur internet pour trouver les bowlings qui acceptent les petits (boules légères et "bumpers" sur les côtés pour éviter que la boule ne tombe toujours dans la rigole). Nous en trouvons deux à moins de 30 min en voiture. L'un des deux n'a pas de site internet, nous décidons de passer à celui-là en premier pour comparer les prix avec l'autre.

 

Nous décidons de partir à 17h30. Nous partons donc vers 18h15... Lorsque nous arrivons au bowling 20 minutes plus tard, nous voyons entrer un groupe d'environ 25 personnes juste devant nous. Vu la taille du bowling, il n'y aura pas de place pour nous et un rapide coup d'oeil sur les tarifs nous indique que les prix sont environs 2.5 fois plus élevés que ceux de l'autre bowling.

 

Nous reprenons donc la voiture pour 25 minutes de trajet. On apprend alors qu'à partir de 18h le week-end, le bowling est reservé pour les "private parties". Il semble que ça ne soit pas un cas isolé, donc si on veut faire un bowling le samedi, il faut le faire plus tôt.

 

Un peu déçus, nous n'abandonnons pas l'idée de faire notre première sortie en famille. Etant donné l'heure, nous optons pour un restaurant. Nous choisissons (au hasard grâce à google map) un restaurant japonais. Celui-ci est totalement rempli et on nous annonce au moins 20-30 minutes d'attente, mais Jules, qui commence à pleurer parce qu'il a faim, décide le serveur à nous faire monter dans la liste d'attente et nous libère une table tout de suite.

 

Héhé, ça c'est fait.

 

DSC_1361.JPG

 

Pour être honnête, nous nous attendions au restaurant japonais classique comme en France, ce dont nous nous serions contentés. Nous nous sommes rendu compte que ce n'était pas du tout le cas en ouvrant la carte. C'etait en fait une sorte de livre assez epais, alambiqué et difficile à comprendre (et sans photos !), nous nous rabattons sur des menus tout faits, pas plus compréhensibles, mais qui nous enlèvent au moins le poids de choisir.

 

Sébastien prend donc un menu "découverte" et Marie un menu "sushi". Après soupe puis entrée, voici ce que nous avons eu en plat principal :

 

DSC_1366.JPG

 

DSC_1364.JPG

 

Notez les quatre verres de saké qui accompagnent le menu découverte. Infusé, aromatisé ou vieilli de façon que je n'ai pas comprise, il était délicieux, mais ne voulant pas être arrêté pour conduite en état d'ivresse, je n'ai pas pu finir (imaginez mon désespoir).

 

Petit quiproquo pour l'addition : nous donnons notre carte de paiement pour l'addition et un billet de 10 $ pour le tip. Ils encaissent le prix de l'addition moins 10 $ sur la carte. Ne voulant pas partir sans payer le tip, et n'ayant plus de liquide sur nous, nous demandons au serveur de payer 10 $ de plus par carte. Il nous répond de l'indiquer sur le ticket de caisse et c'est bon. D'accord, mais nous voulons payer maintenant et nous n'avons qu'une carte... 10 minutes d'incompréhension avant qu'il parvienne à nous faire comprendre qu'ils peuvent changer le montant prélevé comme ils veulent une fois l'empreinte de la carte prise. Comme justification, Sébastien bredouille un "désolé, on est Français". Le visage du serveur s'illumine alors, "Ah d'accord, vous êtes français, je comprends"...

Nous ne savons pas trop comment interpréter cette conclusion...

Commenter cet article